Visiter la Vallée des Temples en Sicile

Le 15 mars 2022 , mis à jour le 15 mars 2022 - 12 minutes de lecture
vallée des temples sicile

Après avoir visité Caltagirone ; l’une des attractions historiques les plus célèbres de la Sicile est sans conteste la Vallée des Temples d’Agrigente.

Ce magnifique parc archéologique est composé de huit temples construits environ entre 510 et 430 avant J.C. comprenant : 

  • Le Temple d’Héra
  • Le Temple de la Concorde
  • Le Temple d’Héraclès
  • Le Temple de Zeus olympien
  • Le Temple de Castor et Pollux
  • Le Temple d’Héphaïstos
  • Le Temple de Déméter 
  • Et le temple d’Asclépios (Dieu de la médecine).

Inscrit au patrimoine de l’UNESCO depuis 1997, c’est un lieu absolument incroyable que vous devez absolument visiter lors de votre passage sur ce territoire insulaire !

Un site historique incroyable

Exceptionnel témoignage historique de la Grande Grèce ainsi que de l’époque successive, l’aire archéologique d’Agrigente est lieu immanquable !

Il s’agit de l’un des sites archéologiques les plus importants de Sicile et en même temps l’une des traces les plus importantes de l’existence de la Grande Grèce (Magna Graecia) est la Vallée des Temples (Valle dei Templi). Malgré son nom, les temples sont bâtis sur une crête et non dans une vallée.

Avant la montée et le développement de la République Romaine (plus tard nommé l’Empire Romain) ; ce sont les colonies Grecques qui étaient les centres les plus importants dans la partie Sud de l’Italie d’aujourd’hui. 

site archeologique temple de Junon Agrigento

De nos jours, elles sont toutes classées comme Grande Grèce (Magna Graecia), mais il convient de rappeler qu’elles étaient indépendantes les unes des autres et des villes Grecques.

Une fois sur place, les temples offrent une vue imprenable sur la mer et les jours de beau temps, lorsque le ciel est dégagé, cela offre un spectacle magique.

Depuis l’entrée principale, on accède à deux secteurs : l’Ouest avec les ruines de l’immense temple de Zeus et les restes d’autres temples.

L’Est est bien plus intéressant avec ses trois temples : le temple d’Hercule, le temple de la Concorde (probablement le plus impressionnant temple Dorique Grec existant de nos jours après le Parthénon d’Athènes) et le temple d’Héra.

Des séismes, le fanatisme iconoclaste des chrétiens et le besoin de récupérer des pierres pour d’autres constructions ont provoqué leur destruction, et seul le temple de la Concorde est en bon état, sûrement grâce à sa transformation en église au VIe siècle.

Une plongée dans le temps

Ici, les imposants temples doriques, les agoras, les nécropoles Païennes et Chrétiennes vous catapultent des milliers d’années en arrière.

Tous représentent la richesse d’un site qui s’étend sur environ 1300 hectares et qui raconte une histoire millénaire, dont l’origine remonte au VIe siècle av. J.-C., avec la fondation de l’ancienne colonie Grecque d’Akragas.

La ville, qui aurait été fondée en 582 avant J.C., est vite devenue prospère et était, à son heure de gloire, l’une des villes Grecques les plus importantes et les plus avancées au niveau culturel de toute la Méditerranée.

Il faut dire qu’Akragas se développa rapidement et en un siècle, elle devint l’une des colonies Grecques les plus importantes. Deux tyrans sont particulièrement entrés dans l’histoire : 

  • Falaris (gouverné de 570 à 554) 
  • Et Teron (488-472). 
statues romaines marbre vallee temple

Falaris

Falaris a été le premier tyran d’Akragas et a commencé comme un fonctionnaire ordinaire chargé de la construction du temple de Zeus. 

En tant que tyran, il est devenu célèbre en tant que créateur d’un dispositif de torture élaboré – un taureau de bronze. Les adversaires du souverain ont été placés à l’intérieur du taureau et ont commencé à se réchauffer. 

À un moment donné, il a été torturé et il a commencé à crier de douleur si fort que cela ressemblait à un vrai rugissement d’animal.

Teron

Le deuxième tyran, Teron, est devenu célèbre pour sa victoire en 480 avant JC sur les Carthaginois à la bataille d’Himera. Au cours de son règne, Akragas a acquis la réputation d’être l’un des centres grecs les plus importants, principalement grâce à son expansion ambitieuse et à ses nouvelles idées d’infrastructure. 

Les temples, qui sont aujourd’hui les plus grands ornements du site archéologique, étaient situés du côté Sud de la ville antique. Le quartier résidentiel et les temples étaient entourés d’un long mur défensif.

Monuments historiques de la Vallée des Temples

Les monuments les plus importants de la zone archéologique sont les ruines des temples doriques. En plus d’eux, nous verrons plusieurs autres structures qui ont été utilisées plus tard.

Hormis les temples de Concordia et de Junon, le reste n’a pas été conservé en bon état. Le site a été influencé par l’histoire mouvementée de la région et les tremblements de terre survenus au cours des siècles. Certains des temples ont été construits à l’époque Grecque et reconstruits sous le règne des Romains. 

Les noms des temples sont modernes et font principalement référence à la mythologie Romaine. Cependant, les historiens eux-mêmes ne sont pas sûrs qu’ils soient tous corrects. Les temples faisaient face à l’Est. Dans les temps anciens, on croyait que le lever du soleil symbolisait la lumière et la vie.

L’historien Sicilien et Dominicain Tommaso Fazello, qui au XVIe siècle redécouvrit les temples de Zeus, eut une grande contribution à la Vallée des Temples et joua un grand rôle dans la préservation de l’héritage Grec pour les générations suivantes.

Le temple Concordia

C’est l’un des temples Grecs les mieux conservés au monde. Il a été érigé vers 430 avant J.-C. La structure mesure environ 42 mètres de long et environ 20 mètres de large. 

temple de la concorde

En 597, les temples ont été transformés en une basilique Chrétienne – San Gregorio delle Rape. Ce n’est qu’en 1743 que le temple fut inscrit parmi les monuments nationaux. Plusieurs dizaines d’années plus tard, les accessoires Chrétiens sont démolis et le bâtiment retrouve son lustre d’antan. 

Certes, grâce à l’utilisation pratique de l’ancienne structure, il a survécu jusqu’à ce jour en si bon état. Il est à noter que le nom du temple vient du XVIe siècle et fait référence à une inscription trouvée à proximité, qui n’avait aucun lien avec le temple. Il n’y a aucune autre trace de la façon dont le temple a été nommé dans les temps anciens.

Le temple de Junon

L’un des deux temples les mieux conservés de la région et du site archéologique de la Vallée. Il a été construit à une altitude de 120 mètres au-dessus du niveau de la mer et se composait de trois salles entourées d’une colonnade. 

temple grec junon agrigento
Temple junon Vallee Sicile

Il a probablement été construit entre 450 et 440 avant J.-C. En 406 avant J.-C., il a été détruit par les Carthaginois et reconstruit déjà à l’époque Romaine. À ce jour, il y a 30 colonnes. A l’époque grecque, le temple était dédié à Héra, la patronne des couples mariés, et c’est au milieu qu’avait lieu une partie de la cérémonie du mariage.

Le temple de Zeus olympien

Il  s’agit de l’un des plus grands temples du monde Antique. Il ne reste aujourd’hui que des bases, des fragments d’éléments et des télamons. Un télamon se trouve au temple, l’autre se dresse verticalement dans le musée archéologique. 

ruine telamon
telamon Temple Olympien Zeus

Leur hauteur dépasse les 7 mètres . Le bâtiment lui-même mesurait 113 mètres de long et 56 mètres de large. C’était le seul temple d’Akragas à avoir un nombre impair de colonnes avant – il y en avait 7. Le temple a été érigé en partie lors de la victoire sur les Carthaginois en 480 av.

Le temple d’Héraclès

Probablement dans les temps anciens, c’était l’un des temples Grecs les plus impressionnants. Aujourd’hui, seules 9 des 38 colonnes d’origine ont survécu. 

La colonnade du bâtiment était longue de 15 colonnes. Le temple était décoré de sculptures, un fragment de l’une d’entre elles est visible au musée archéologique de la Vallée hisstorique.

Le temple de Castor et Pollux

Seules quatre colonnes reliées entre elles par une frise ont survécu de ce temple. A côté, on peut voir la base d’un autre temple, mais aucune colonne n’a survécu.

À l’extérieur des remparts historiques de la ville, au Sud de la Vallée des Temples, il y avait un ancien sanctuaire où les malades se rendaient, comptant sur de l’aide. 

statue de bronze devant le temple de Castor et Pollux Agrigente

Les ruines du petit temple d’Asclépios (italien : Tempio di Esculapio) ont été préservées du sanctuaire. Dans ses notes de Sicile, le temple a été mentionné par le politicien Romain Cicéron. Aujourd’hui, des fragments des murs et de la base du bâtiment ont été conservés.

La légende d’Icare

Le plus impressionnant est probablement, outre les temples, l’immense statue d’Icare. Ce magnifique bronze situé devant le Temple de la Concorde a été réalisé par l’artiste Polonais Igor Mitoraj qui l’a offert au site en 2011. Imposante, impressionnante, superbe… Cette statue offre un moment de contemplation inégalable.

statue icare vallee temple grec

Ce n’est pas un hasard si Icare se trouve ici échoué à Agrigento. L’histoire raconte, en effet, que Dédale et Icare ont fui Minos en bateaux. Tandis que celui de Dédale parvenait de Crète à Agrigente, celui d’Icare fut intercepté par les marins de Minos. Les ailes de la légende correspondent ainsi aux voiles des bateaux.

Comme partout en Sicile, la lumière offre à cette visite un petit supplément d’âme à travers ces teintes dorées qui tranchent avec le vert des oliviers et des figuiers qui se trouvent un peu partout.

Les Nécropoles Arcosolia

Elles sont voutées et creusées dans d’anciens murs déjà présents à l’époque Byzantine. Les nécropoles et les murs s’étendent sur une plus longue distance, on peut regarder la zone depuis les dégagements.

La grotte Fragapane – Grotta di Fragapane

Ce sont des catacombes / hypogées paléochrétiennes créées dans des citernes Grecques antiques

Grotte de Fragapane

Les citernes sont reliées par des passages et vous pouvez marcher entre elles le long d’un itinéraire séparé. La descente vers les catacombes se trouve près de Villa Aurera. Dans les jardins de cette Villa, on peut également voir un fragment d’autres nécropoles souterraines.

villa aurea sicile temples

Le mausolée de Teron

Selon les légendes, cette structure intrigante était la tombe d’un célèbre tyran. Selon les historiens, ce monument est plus jeune et a été érigé par les Romains pour commémorer des dizaines de milliers de personnes tuées lors du siège de la ville en 262 avant JC lors de la première guerre punique. 

Au niveau du site archéologique, la structure n’est visible que de loin.

Comment visiter le site archéologique ?

Toute la zone de ce plateau historique est ouverte aux visiteurs. Avant d’arriver, vous devez vous préparer à beaucoup de marche. Entre les deux temples les plus éloignés, il y a environ 1,7 kilomètre en ligne droite. Vous pouvez donc facilement passer jusqu’à plusieurs heures sur place.

La zone est divisée en parties Ouest et Est. La partie Orientale monte lentement vers le haut et c’est à son extrémité que l’on trouve les deux édifices les mieux conservés – le temple de Concordia et le temple de Junon. Nous pouvons nous déplacer entre les deux zones par un passage spécial.

Lors de la planification de votre visite à la Vallée des Temples de Sicile, il faut également savoir que pratiquement l’ensemble du site archéologique est exposé au soleil. A midi, la chaleur peut être insupportable. Si vous en avez l’opportunité, cela vaut la peine de visiter d’abord le musée archéologique et la ville, puis le site archéologique en fin de journée. Cette solution est également étayée par le fait que les temples sont magnifiques au coucher du soleil et, dans l’obscurité, ils sont illuminés et ont un aspect complètement différent qu’à la lumière du jour.

Temple de Junon Agrigente Sicile
Vallee temple nuit sicile

Entrées et billetteries

Il y a deux entrées à la Vallée des Temples. Du côté Ouest, l’entrée se trouve à Porta Quinta (Valle Dei Templi Porta Quinta, emplacement : 37.288911, 13.581720) , et du côté Est, près du Temple de Junon (Ingresso e biglietteria Valle dei Templi – Tempio di Giunone, emplacement : 37.289737, 13.6000011).

Il y a des parkings payants aux guichets – prix 3 € par voiture. Les touristes se garent également le long de la route, mais dans ce cas, vous pouvez obtenir un ticket.

Site archéologique

  • Billet adulte – 10 €
  • Billet 18-25 ans (citoyens de l’UE) – 5 €
  • Billet pour les moins de 18 ans (citoyens de l’UE) – gratuit

Musée archéologique

  • Billet adulte – 8 €
  • Billet 18-25 ans (citoyens de l’UE) – 4 €
  • Billet pour les moins de 18 ans (citoyens de l’UE) – gratuit

Site archéologique + musée archéologique

  • Billet combiné adulte – 13,50 €
  • Billet combiné 18-25 ans (citoyens de l’UE) – 7 €
  • Billet combiné pour les moins de 18 ans (citoyens de l’UE) – gratuit

Attention ! Les jours d’ouverture, les heures et les prix sont sujets à changement

Jours et heures d’ouverture

Le site archéologique est ouvert tous les jours de 08h30 à 19h00. L’entrée est possible jusqu’à 30 minutes avant la fermeture.

Pendant les vacances d’été, la Vallée des Temples peut également être visitée le soir – de 19h00 à 22h00, vous pouvez acheter des billets et à 23h00, vous devez quitter la région. 

Le week-end, l’entrée du soir était prolongée d’une heure. Les temples le soir sont illuminés. En 2017, l’entrée de nuit était possible de mi-juillet à mi-septembre).

Le musée archéologique est ouvert du lundi au samedi de 9h00 à 19h00. Les dimanches et jours fériés, le musée est ouvert uniquement de 9h00 à 13h00.

Mélanie

Passionnée depuis toute petit par l'univers de la déco, du système D, et recettes généreuse et d'un art de vivre façon SlowLife ; je me suis spécialisée dans un blog culture, astuces et carnet de voyage pour vous dispenser un maximum d'inspiration, idées et de système D ! Bonne lecture,